Maurice: Les célébrations de la JMT 2016

Date

27 Septembre 2016 - 30 Novembre 2017

Maurice

Temps fort pour la Messe du Tourisme

Comme à l’accoutumée, les acteurs du tourisme mauricien se réunissent tous les ans pour commémorer avec faste leur grande messe pastorale. Organisée par la Commission Diocésaine du Tourisme (CDT) à l’occasion de la Journée Mondiale du Tourisme (JMT), c’est sous le parrainage de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA), l’Association des Hôteliers et Restaurateurs – Ile Maurice (AHRIM) et de la Tourism Authority qu’a lieu la fête liturgique. Cette année-ci, le thème retenu par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) est le “Tourisme pour tous : promouvoir l’accessibilité universelle”. Enrichie au fil du temps, la tradition de fêter le tourisme par une messe solennelle remonte à 1987 où elle fut organisée à l’hôtel Touessrok et célébrée par le Cardinal Margéot. Pour l’édition liturgique 2016, la cérémonie s’est déroulée à l’Église Sainte Croix. Y ont répondu présents le Jeudi 6 octobre 2016 les divers prestataires du paysage touristique mauricien, notamment les opérateurs économiques liés aux services de transports (aérien, maritime et terrestre), ceux de l’hébergement, de la restauration, des loisirs, entre autres. De quoi satisfaire Marie David-Malié, Présidente de la CDT qui se dit agréablement surprise de voir la grande famille du tourisme « en force ».

Cette mobilisation est également importante aux yeux du Président de L’AHRIM, Jean louis Pismont « c’est un grand moment de paix et de partage tout à fait en ligne avec la promotion touristique ».

Présidée par le Père Goupille avec la participation du Père Lélio Prudence et Monseigneur Jacques Harel, la cérémonie a été particulièrement suivie par tous ceux concernés par le milieu touristique. Avec banderoles, panneaux, et outils de travail, les délégués défilaient de bon coeur, formant une procession à la fois édifiante et populaire. En somme, une belle tradition qui s’est répétée dans une ambiance ecclésiastique et qui fut définitivement assurée par les choristes sous la direction de Stéphanie Cerdor. Interrogé à la fin de la liturgie, Père Goupille devait souligner qu’il « a senti un élan extraordinaire, une spontanéité, une chaleur, une fraternité qui l’ont beaucoup touché ».

Le repos est une dimension essentielle voire un droit fondamental de l’homme. Il élargit les choix d’un individu et lui permet en retour de jouir et donner la pleine mesure de ses capacités. C’est ainsi que le Père Goupille donne une nouvelle orientation au thème de cette année-ci en y ajoutant le fait que « le tourisme est une industrie qui sert de cadre pour inscrire le repos aux autres personnes. Mais qu’en est-il de ceux et celles qui travaillent dans l’industrie, il faut qu’ils aient aussi l’occasion de se reposer » a-t-il déclaré dans son homélie.

À cet effet, Homa Mungapen, l’une des fondatrices du conseil des religions, a, elle aussi, tenu des propos de circonstance. Elle devait préciser que « si les employeurs souhaitent augmenter leurs chiffres d’affaires, qu’ils s’assurent que leurs employés aient le droit de se ressourcer ».

Aarthi Burtony, représentante de la Global Rainbow Foundation, a, pour sa part, précisé dans son discours que « le tourisme inclusif qui étend ses services aux personnes en situation de handicap est tout à fait possible. Cela demande une nouvelle approche, et une prise de conscience vis à vis des besoins des personnes en situation de handicap ».

« On doit pouvoir accueillir tout le monde sans préjugés qu’il soit une personne en situation de handicap, un enfant, une personne âgée ». D’ailleurs, la Présidente de la CDT compte entreprendre des actions pour que le tourisme soit ouvert à tous, soit plus d’ateliers de travail, et plus de formations. Elle a aussi révélé que la prochaine messe sera encore plus spéciale car cela fera 30 ans que la Commission Diocésaine du Tourisme s’est mise au service des différents acteurs du tourisme.